Be innovative. Be committed. Be successful.

Nouveauté mondiale Flow-Picking-Machinery (FPM) : La logistique en flux tendus pour les produits frais et ultra-frais

Préparation de commandes entièrement automatique d'un large assortiment d'articles

Photo WITRON

Avec le FPM, nous avons développé un système ultra-performant pour la préparation de commandes entièrement automatique en flux tendus dans les centres de distribution de produits frais", explique Claus Holm, responsable Sud-Ouest Europe chez WITRON.

Photo WITRON

Le concept FPM est la solution parfaite pour la logistique des produits frais en flux tendus, lorsque celle-ci s'effectue presque exclusivement via une distribution sans stock et qu'elle pose en même temps des exigences très élevées en termes de diversité des articles, de qualité des produits et de délais de livraisons.

Photo WITRON

Le FPM garantit une grande qualité de produits pour le frais et l’ultra-frais.

Photo WITRON

Le système FPM est le plus souvent relié à un tampon de sortie de marchandises entièrement automatisé. Celui-ci met à disposition les palettes de magasins optimisées en tournées "juste à temps" dans l'ordre exact de chargement dans la zone d'expédition.

Photo WITRON

Il y a presque vingt ans, WITRON présentait la première version de sa solution OPM en PGC sec. Aujourd'hui, l'entreprise de Parkstein continue à travailler à son succès: le Flow Picking Machinery (FPM) entièrement automatisé utilise la technologie OPM, mais opère sans stock tout en construisant en flux tendus des palettes adaptées aux magasins. Le système FPM a été récompensé en France en 2022 par le prestigieux prix logistique "Roi de la Supply Chain" et a été reconnu comme une avancée majeure dans la logistique automatisée des produits frais. Le FPM propose aussi d’énormes avantages aux utilisateurs pour remédier à la pénurie de personnel qualifié (processus de travail ergonomiques), améliorer le service aux magasins (qualité de préparation) et la durabilité (moins de surplus de marchandises, moins de déchets, utilisation optimale des camions et réduction des émissions de CO2 grâce à des palettes magasins bien plus compactes).

« Avec le FPM, nous avons développé un système ultra-performant pour la préparation de commandes entièrement automatique en flux tendus dans les centres de distribution sans stocks; basé sur un réel "business case" d'un distributeur – il est intégré de bout en bout, de la réception à l’expédition des marchandises. Le FPM est ainsi la solution parfaite pour la logistique des produits frais en flux tendus, lorsque celle-ci est réalisée dans des entrepôts avec distribution sans stock et qu'elle pose en même temps des exigences très élevées en termes de diversité des articles, de qualité des produits et de délais de livraison", explique Claus Holm, responsable Sud-Ouest Europe chez WITRON.

"Un entrepôt en flux tendus se renouvelle complètement plusieurs fois par jour", explique le fondé de pouvoir de WITRON. "Les produits des différents groupes de marchandises sont livrés tout au long de la journée et injectées dans le système FPM à réception des marchandises. Une fois la dépalettisation effectuée, les colis arrivent dans un tampon séquentiel hautement dynamique. Le pilotage intelligent du système FPM calcule de manière dynamique les palettes pour la production en cours, en tenant compte de l'optimisation de la charge de production, des critères de palettisation et des volumes de transport. La palettisation est effectuée « store friendly » par les machines COM conformément aux exigences individuelles de chaque magasin. Un tampon d’expédition entièrement automatique met finalement à disposition toutes les palettes des magasins sur les quais, en fonction des tournées et des expéditions - exactement au bon moment et dans le bon ordre de chargement".

 

Projet pilote en France

C.Holm et ses équipes ont réalisé le premier système FPM en France - pour la logistique des produits frais du distributeur E. Leclerc SOCAMIL. Dans les médias spécialisés, la profession célèbre cette solution pour sa flexibilité, sa rentabilité et sa durabilité.

"Dans un système OPM classique, le client dispose d'un MGH avec un stock de plusieurs jours. De là, l’approvisionnement des marchandises se fait pour la préparation des commandes avec une avancée d’un voire deux jours de stock colis. La palettisation est alimentée ainsi et donc découplée dans le temps du processus de réception des marchandises ainsi que des livraisons par les fournisseurs. L'OPM peut précisément calculer et optimiser la production et les palettes en amont.

Le FPM doit adopter une autre stratégie en raison du flux tendu en Frais. Il n'y a pas de stock dans le FPM en dehors de la capacité tampon d'environ trois à six heures pour le séquençage devant les machines COM". Ce qui est décisif, c'est que la marchandise soit livrée par les fournisseurs en réception conformément au plan de production - qui est organisé en vagues par groupes de produits - et qu'elle soit gérée par le système. Le FPM calcule alors les palettes magasins non pas à l'avance, mais de manière dynamique, durant la production en cours.

"Nous savons ce qui a été commandé, ce qui est déjà là et ce qui va arriver. Le système décide alors de lui-même du moment où il commencera à préparer les commandes", explique C.Holm. Dans le sud-ouest de la France, dix machines COM sont en opération et construisent ainsi plus de 2.000 palettes par jour. Près de 100% du volume total en produits frais, soit plus de 12.000 références, est ainsi préparé de manière entièrement automatique. "Un module FPM peut comporter de 12 à 16 machines COM, mais il va de soi que d'autres modules peuvent être ajoutés en cas de volumes plus importants, les familles de produits pouvant bien sûr être produites en parallèle dans différents modules FPM. La réception et l’expédition des marchandises restent identiques pour tous les modules FPM d'un même système, de sorte que les palettes de magasin provenant des différents modules de production soient réunies pour un même itinéraire de camion.



Plan de production intelligent pour les palettes des magasins


"L'idée du FPM est née d'une demande client. Nous avions déjà plusieurs systèmes OPM PGC sec en fonction dans différentes SCA E.LECLERC et la demande pour automatiser également les produits frais a été la bienvenue. Bien sûr que nous pouvons le faire, mais nous savions que cela pourrait être plus difficile en raison de la dynamique élevée, du nombre important de références et de nombreuses palettes mixtes en réception des marchandises. C'est alors que le travail a vraiment commencé", précise C.Holm.

WITRON s’est mis à analyser les articles, les palettes et les flux matériels. Le camion arrive à l’entrepôt, la palette est déchargée et enregistrée. A partir de ce point, le système FPM prend le relais. Les palettes nécessaires selon le plan de production sont mises à disposition, elles sont injectées, idéalement dépalettisées automatiquement, puis le colis est marié à son plateau. Un scanner identifie chaque article afin que le système sache exactement quel article se trouve sur quelle tablette, même dans le cas de palettes mixtes. Ensuite, on passe à la production de palettes - la préparation de commandes hautement dynamique. Les allées sont affectées dynamiquement aux points de vente. Le FPM rassemble ensuite les colis à partir de celles-ci pour la production.

"Le point crucial est la réception des marchandises. Dans le passé, il suffisait que la marchandise soit dans l'entrepôt, mais aujourd'hui, avec le Frais  "just-in-time", l'heure d'arrivée est un critère décisif pour l'ensemble du processus. Le chauffeur du camion doit être là à son créneau horaire", souligne C.Holm. Le distributeur communique ainsi le plan de production pour une semaine à ses fournisseurs. Cela rappelle fortement les processus de l'industrie automobile. "Oui, c'est vrai, mais c'est encore un peu plus difficile pour nous. Chez nos collègues de la construction automobile, de nombreux sous-traitants se sont installés autour de l'usine pour respecter les créneaux horaires. Ce n'est pas le cas chez les fournisseurs alimentaires même si la marchandise arrive parfois fraîchement des champs", dit C.Holm en riant.

 

Processus logistiques fluides

Si le camion est bloqué dans un embouteillage, le système FPM décide de la suite des opérations à l'aide de processus logistiques fluides. Il analyse le stock tampon, la quantité de marchandises en attente et en informe l'opérateur. "Nous fournissons alors des suggestions - comme construire une palette restante ou produire une autre famille de produits pour le moment", précise C.Holm. Les structures des palettes en réception sont un autre facteur déterminant pour l'efficacité du système. "Dans notre cas, 45 pour cent étaient des palettes homogènes ou des palettes homogènes à la couche, que nous pouvons très bien dépalettiser automatiquement. S'y ajoutent des palettes « Uniform Case ». Il s'agit de palettes contenant chacune un type de cartons ou de contenants standards, dans lesquels se trouvent différents articles que nous pouvons également dépalettiser automatiquement. Ainsi, nous atteignons un taux de dépalettisation automatique d'environ 65% sans grands changements. Mais l'objectif est de dépasser les 80%", indique C.Holm. Comment y parvenir ? Les logisticiens de WITRON ont défini avec le client une stratégie pour augmenter, en collaboration avec les fournisseurs, la part des palettes Uniform Case et, en même temps, pour les produits à rotation rapide, passer à l'avenir sur les commandes auprès du fournisseur en unités de couche complètes.

"C'est gagnant-gagnant pour le distributeur et le fournisseur, car cela simplifie aussi massivement la logistique chez le fournisseur. Le client doit chercher le dialogue avec les partenaires de la chaîne d'approvisionnement et les changements ne peuvent en grande partie être mis en œuvre que pendant la montée en puissance. De ce fait, le degré de dépalletisation automatique est généralement plus faible au lancement du système, mais il augmente ensuite constamment avec l'optimisation de réception des marchandises. Le FPM soutient parfaitement ce processus de transition. Notre système s'adapte en effet de manière flexible au degré de dépalettisation automatique, car les stations de dépalettisation peuvent être utilisées aussi bien automatiquement que comme postes de travail manuels", ajoute C.Holm.

 

Le FPM peut changer la logistique des produits frais dans le monde entier

Le FPM va changer la logistique des produits frais - et pas seulement en France, Witron en est convaincu. "Et le système FPM arrive au bon moment", estime C.Holm, car il manque déjà largement en préparateurs dans les entrepôts de produits frais. Le stress des délais et les exigences physiques y sont élevés et nos clients peuvent économiser beaucoup d'argent.

Le lancement sur le marché français n'est pas le fruit du hasard. "Nous avons ici plus de cinq fois plus de références dans le Frais que dans d'autres pays, beaucoup plus d'articles ultra-frais avec des dates limites de consommation très courtes et une attente des clients beaucoup plus exigeante en termes de diversité, de choix et de qualité qu'en Allemagne par exemple", résume C.Holm. Il peut très bien imaginer le FPM dans d'autres pays. "Après avoir maîtrisé avec succès la complexité en France, nous pouvons résoudre avec autant de succès les exigences en flux tendus sur d'autres marchés grâce au FPM".

Link Podcast: Witron: World premiere Flow Picking Machinery: “Just-in-time” logistics for fresh and ultra-fresh products